PPRT : l’accompagnement de leur mise en oeuvre

 

Créés par la loi « Risques » du 30 juillet 2003, les plans de prévention des risques technologiques (PPRT) visent à limiter préventivement l’exposition des populations riveraines des installations à risques. Ces plans prescrivent notamment des mesures visant à limiter le développement de l’urbanisation dans les zones à risques ainsi que des mesures de renforcement des constructions existantes les plus exposées.
Très marqué par la présence d’industries à risques, le territoire de la Métropole de Lyon est concerné par une dizaine de PPRT.

En tant qu’acteur de référence sur ces problématiques, le SPIRAL a été naturellement mis à contribution pour l’élaboration et surtout la concertation autour de ces plans au cours des années 2000.
Fort de cette expérience, il a élaboré en collaboration avec son homologue grenoblois le CIRIMI (désormais le SPPPY), un kit de communication destiné aux instances chargées de mener une concertation sur ce type de plans. Ces documents sont à retrouver dans cet article.

Tous les PPRT concernant l’agglomération lyonnaise sont désormais adoptés. La cartographie des différents zones, ainsi que les prescriptions associées sont disponibles sur la page consacrée du site internet de la DREAL.
Dans ce contexte d’adoption progressive des PPRT, la question des modalités de mise en oeuvre des mesures prescrites s’est posée de manière prégnante. Constatant le manque de ressources techniques claires à cet égard, le SPIRAL a piloté l’élaboration de guides techniques sur la mise en oeuvre des prescriptions de renforcement de l’habitat exposé aux différents types de risques industriels.

Depuis 2016, le SPIRAL ne dispose plus de commission spécifique en charge du sujet des PPRT. Toutefois, selon les besoins exprimés par ses membres, le SPIRAL pourra se saisir à nouveau du sujet ou a minima y contribuer dans le cadre du GT Risques Industriels et relayer les actions portées par les acteurs du territoire.
Ainsi, le SPIRAL suit particulièrement les travaux portés par AMARIS et la Métropole de Lyon concernant l’élaboration d’autres guides techniques destinés à l’adaptation des bâtiments publics et des établissements recevant du public. Pour plus d’info, visitez le site internet de l’association AMARIS.

PPRT et PPI quelles différences ?
Les plans de prévention des risques technologiques sont donc des plans visant à limiter préventivement l’exposition des biens et des populations aux risques technologiques.
Les plans particuliers d’intervention (PPI) sont quant à eux des plans d’urgence qui prévoient l’ensemble des mesures de protection des populations à mettre en œuvre lorsqu’un accident sur un site industriel a des répercussions à l’extérieur de celui-ci. Le PPI est établi pour chaque installation à risques sur la base d’une étude de dangers qui recense tous les scénarios d’accidents possibles ainsi que leurs conséquences sur les personnes et l’environnement.
Le périmètre du PPI est déterminé sur la base du scénario d’accident le plus grave identifié dans l’étude de dangers : le scénario majorant. En fonction des caractéristiques des sites et les dangers en présence, l’étendue de ces périmètres peut atteindre plusieurs kilomètres.
 
 
 
 
La CCI et la métropole sensibilisent les entreprises implantées en zone PPRT
publié le 20 juin 2019
Cette réunion de sensibilisation organisée par la CCI et la Métropole de Lyon était destinée aux (...)
 
Signalétique et affichage du risque en zones PPRT
publié le 26 octobre 2016 (modifié le 26 juin 2019)
L’association nationale des collectivités pour la maîtrise des risques technologiques majeurs (...)
 
Le guide pour renforcer son logement en zone PPRT
publié le 30 janvier 2019 (modifié le 19 juin 2019)
Édité en 2014 par le SPIRAL et le SPPPY, et mis à jour en 2016, le guide pour renforcer son (...)